‍Tous ‍les ‍grands ‍musiciens ‍sont ‍d’accord, ‍jouer ‍sans ‍partition ‍est ‍un ‍plus ‍indéniable ‍pour ‍l’interprétation ‍et ‍l’émotion.

‍Certains ‍ne ‍lisent ‍pas ‍du ‍tout ‍et ‍font ‍carrière, ‍ce ‍sont ‍des ‍surdoués. ‍Malheureusement ‍pour ‍le ‍commun ‍des ‍mortels ‍un ‍peu ‍de ‍lecture ‍même ‍basique ‍est ‍précieuse.

‍Dans ‍ma ‍méthode, ‍il ‍s’agit ‍avant ‍tout ‍d’apprendre ‍à ‍lire ‍les ‍accords ‍et ‍à ‍les ‍intégrer ‍naturellement. ‍En ‍fonction ‍de ‍chacun ‍la ‍méthode ‍d’intégration ‍est ‍différente, ‍certains ‍sont ‍matheux, ‍d’autres  visuels, ‍d’autres ‍littéraires, ‍etc., ‍certains ‍sont ‍tout ‍cela ‍à ‍la ‍fois ‍! ‍

‍La ‍phase ‍suivante, ‍pour ‍ceux ‍qui ‍le ‍souhaitent, ‍consiste ‍à ‍apprendre ‍à ‍lire ‍des ‍mélodies ‍simples, ‍donc ‍uniquement ‍la ‍clé ‍de ‍sol ‍(main ‍droite). ‍Ces ‍mélodies ‍simples, ‍vous ‍les ‍connaissez ‍souvent ‍de ‍mémoire ‍ou ‍d’oreille ‍mais, ‍à ‍un ‍certain ‍niveau, ‍pouvoir ‍en ‍vérifier ‍les ‍nuances ‍par ‍la ‍lecture ‍est ‍d’une ‍grande ‍aide. ‍Ça ‍n’est ‍pas ‍obligatoire ‍mais ‍c’est ‍un ‍plus ‍formidable. ‍

‍J’utilise, ‍pour ‍ma ‍part, ‍la ‍méthode ‍Martenot ‍qui ‍existe ‍depuis ‍fort ‍longtemps ‍et ‍qui ‍est ‍simple ‍et ‍efficace. ‍Pas ‍de ‍dictée ‍ou ‍de ‍lecture ‍pénible. ‍Cette ‍méthode, ‍très ‍rythmique, ‍démystifie ‍un ‍eccueil ‍important ‍des ‍méthodes ‍traditionnelles ‍: ‍elle ‍formalise ‍les ‍silences ‍et ‍les ‍rend ‍aussi ‍important ‍que ‍les ‍notes. ‍Ces ‍“vides” ‍deviennent ‍moins ‍abstraits ‍! ‍Et ‍ce ‍que ‍j’aime ‍par ‍dessus ‍tout ‍c’est ‍qu’elle ‍fonctionne ‍par ‍le ‍chant.


‍On ‍peut ‍aussi ‍décider ‍de ‍ne ‍pas ‍lire ‍du ‍tout, ‍mais ‍c’est ‍dommage.

‍Imaginez, ‍vous ‍allez ‍au ‍théâtre ‍et ‍vous ‍assistez ‍à ‍une ‍représentation ‍formidable. ‍Le ‍lendemain ‍vous ‍vous ‍rendez ‍à ‍la ‍bibliothèque ‍pour ‍retrouver ‍l’ouvrage ‍à ‍l’origine ‍de ‍la ‍pièce. ‍Vous ‍le ‍prenez ‍sur ‍une ‍étagère… ‍mais ‍diable ‍! ‍Ce ‍passage ‍formidable ‍qui ‍vous ‍a ‍chaviré ‍hier ‍soir ‍et ‍dont ‍il ‍est ‍difficile ‍de ‍se ‍souvenir ‍(chose ‍que ‍vous ‍avez ‍essayé ‍de ‍faire ‍jusqu’à ‍3 ‍heures ‍du ‍matin ‍;-), ‍vous ‍n’arrivez ‍pas ‍à ‍le ‍lire. ‍

‍Appliquez ‍cela ‍à ‍la ‍musique ‍et ‍vous ‍verrez ‍qu’un ‍peu ‍de ‍lecture ‍peut ‍vraiment ‍faciliter ‍certaines ‍choses.



‍INTERNET ‍et ‍les ‍nouvelles ‍méthodes ‍d’apprentissage ‍

‍Nous ‍sommes ‍envahis ‍par ‍les ‍écrans ‍: ‍téléphone, ‍tablettes, ‍ordinateur, ‍etc… ‍Il ‍est ‍clair ‍qu’il ‍ne ‍faut ‍pas ‍en ‍abuser, ‍mais ‍il ‍faut ‍reconnaître ‍que ‍ces ‍appareils ‍ont ‍l’avantage ‍de ‍nous ‍fournir ‍des ‍outils ‍de ‍travail ‍partout ‍où ‍nous ‍allons ‍!

‍Aujourd’hui  apprendre ‍à ‍lire ‍ou ‍travailler ‍la ‍lecture ‍musicale ‍est… ‍gratuit ‍! ‍L’apprentissage ‍devient ‍bien ‍plus ‍ludique ‍que ‍les ‍méthode ‍“papier” ‍classiques ‍car ‍il ‍est ‍interactif. ‍Chacun ‍progresse ‍à ‍sa ‍vitesse, ‍le ‍fait ‍de ‍pouvoir ‍chanter ‍(!) ‍la ‍notation ‍musicale ‍est ‍géniale, ‍pas ‍besoin ‍de ‍savoir ‍jouer ‍parfaitement ‍d’un ‍instrument, ‍mais ‍sachez ‍qu’on ‍peut ‍également ‍faire ‍ces ‍exercices ‍en ‍jouant ‍du ‍piano ‍ou ‍du ‍clavier… ‍À ‍tout ‍heure ‍du ‍jour ‍et ‍de ‍la ‍nuit, ‍tranquillement ‍dans ‍son ‍bain ‍si ‍on ‍le ‍désire ‍!

‍J’utilise ‍personnellement ‍la ‍version ‍Earmaster ‍(version ‍gratuite ‍et ‍payante) ‍qui ‍est ‍vraiment ‍simple ‍et ‍bien ‍faite ‍pour ‍aborder ‍le ‍solfège ‍de ‍façon ‍ludique ‍et ‍progressive. ‍Il ‍existe ‍toutes ‍sorte ‍d’applications ‍informatiques ‍plus ‍ou ‍moins ‍complexes ‍liées ‍à ‍la ‍musique, ‍si ‍vous ‍souhaitez ‍apprendre ‍à ‍lire ‍sans ‍stress ‍et ‍à ‍votre ‍rythme, ‍c’est ‍selon ‍moi ‍le ‍moyen ‍idéale ‍au ‍XXIe ‍siècle.

‍Lire ‍la ‍musique… ‍ou ‍pas ‍?!

www.patrickbafon.com © 2018 - L’homme descend du swing® - Je joue du piano quand même® - Patrick Bafon Photography - Mentions légales