3 outils magiques… !

L'OREILLE

Votre oreille vous sert naturellement à entendre (musique, sons, paroles, etc.) et à comprendre (analyses des mots, de l’intonation…)

Avec la musique c’est le même phénomène, bien que souvent inconscient. C’est ce que vous faites naturellement quand vous aimez un genre musical ou un morceau en particulier : VOUS ECOUTEZ, vous êtes porté par un rythme et/ou une mélodie. Sans vous poser de questions, vous chantonnez ou dansez ! C'est exactement de cette manière que fonctionne la méthode JJDPQM. Vous apprendrez à écouter puis à reconnaître rapidement et facilement des notes de musiques et des rythmes sans aucune connaissance et sans avoir l'oreille absolue, il faut commencer par les… chanter !

Un peu d'entraînement suffit pour entendre une note, une mélodie et la trouver, certes en tâtonnant, sur le piano. Personne ne vous demande d'être un surdoué et contrairement à une idée reçue l'oreille musicale est à... tout le monde ! Il faut l'entraîner un peu et c'est assez facile. 

L’important est de ne pas se laisser emporter par la technique mais de faire perpétuellement confiance à son oreille. C’est beaucoup plus rapide que d’apprendre à lire couramment la musique. Lire la musique est certes très pratique mais ça n’est pas l’unique méthode comme on le croit trop souvent pour s’approprier une chanson ou un rythme. Demandez  à n’importe quel chanteur “quelle est la méthode la plus facile pour apprendre une chanson ?”.

Couplé à la mémoire, l’oreille est un outil fabuleux qui permet à des millions de musiciens dans le monde de se souvenir de centaines de morceaux, de mélodies et de rythmes.

 

LA VOIX

Associée intimement à l'oreille, la voix et par conséquent le chant vous permet de vérifier instantanément la justesse de votre note. Personne ne vous demande de devenir chanteur ! Mais c'est la méthode la plus simple et la plus universelle pour vérifier une note. Quelques heures d'apprentissage suffisent. Dans la plupart des cas la difficulté à chanter vient d'un manque de confiance en soit (je chante mal !) auquel se rajoute... La détestation de sa voix !

C’est normal car rares sont les personnes qui aiment leur voix, même chez les chanteurs célèbres. 

Il faut simplement apprendre à l'accepter.

Chanter en jouant du piano est un plus indéniable. J'encourage tout le monde à chanter.

Chanter ce que l'on joue. Chanter ce que l'on entend. Chanter les rythmes !

Par exemple il suffit de chanter quelques notes dont on se souvient bien pour les retrouver facilement au piano. il faut faire confiance à sa voix et à son oreille.

Et très facilement, sans s'en rendre compte, on se met à chanter juste et en place. Parfois même on devient chanteur. On ne compte pas le nombre de musiciens devenus chanteur malgré eux ou par hasard : Phil Collins, Louis Armstrong, Nat King Cole et j'en passe. Sans oublier les chef d’orchestres pour qui il est infiniment plus simple de chanter une phrase musicale à un instrumentiste plutôt que de lui expliquer mathématiquement.

Si vous êtes déjà chanteur et que vous voulez apprendre à vous accompagner au piano, ma méthode est faite sur mesure pour vous.

 

LE RYTHME (et le 2e cerveau)

Trop de personnes pensent qu’elles n’ont pas le sens du rythme ! 

Pour moi, c’est une affaire d’habitude encore plus que de culture. Il est certain que si votre environnement musical et social ne vous propose pas beaucoup de variété dans ce domaine, votre éducation sera relativement faible à ce niveau. Je vous rassure, bien avant  de lire une quelconque partition rythmique, j’utilise une méthode pratique pour apprendre à intégrer les rythmes.

Car il s’agit bien de les intégrer et de les ressentir exactement comme quelqu’un qui… danse ! 

Le rythme s’adresse d’abord au corps. c’est lui qui nous fait bouger.

Vous êtes parfaitement capable de vous trémousser sur un dancefloor voire de faire une chorégraphie (comme YMCA ou la Macarena) en chantant les paroles ? Jouer du piano en rythme revient au même.

Simplement, nous utilisons plusieurs organes pour gérer les choses. l’organe du rythme se trouve dans le ventre et est communément appelé par les scientifiques le “2e cerveau”. Nous allons l’utiliser simplement et naturellement.

Sans rentrer dans les détails techniques; c’est cette partie de notre corps qui ressent les impulsions rythmiques, particulièrement dans les fréquences basses (grosse caisse, basse électrique, contrebasse, sub-basses).

N’ayez crainte, je ne vais pas vraiment vous demander de danser. Cela dit, nombres d’études démontrent que l’apprentissage de la danse, particulièrement pour les personnes âgées est “Le” remède contre le vieillissement du cerveau. Cette pratique entraîne même un développement de cellules quelque soit l’âge.

En dehors de la musique je fais de la danse et je ne peux que vous encourager à danser et vous verrez que le rythme s’apprend, s’intègre, à tout âge.

www.patrickbafon.com © 2018 - L’homme descend du swing® - Je joue du piano quand même® - Patrick Bafon Photography - Mentions légales